UN MÉTIER D'ART

La passementerie est un métier et un art qui remonte à la plus haute antiquité. Depuis que l'homme a eu l'idée de nouer, de tresser des fils , il a fait de la passementerie sans le savoir.

Des vestiges de la passementerie sont nombreux dans le monde: en Egypte, au Mexique, en Chine ....

mais l'apogée de la passementerie remonte sous Louis XV et Louis XVI avec la confection de textile en soie et en lin.

 

 

Les métiers de la mode et de l'ameublement ont donné à la passementerie ces lettres de noblesse; Les ornements sacerdotaux ont été très utilisés jusqu'en 1970.

Grâce à la passementerie, des décors d'intérieur ont été valorisés .

 les tentures d'autrefois étaient ornées de galons et de rubans de passementerie
même les draps blancs des années 1950 étaient ajourés de magnifiques pièces de passementerie.
 

 Les grandes marques de vêtements ont fait travailler de nombreux passementiers avec la création d'étiquettes mentionnant leurs logos.

 

A découvrir dans ce musée

 

 

 

QUELQUES DÉFINITIONS CARACTERISTIQUES DE LA PASSEMENTERIE :

 

ENFILAGE : en fonction du nombre de fils contenus dans la chaîne, un nombre égal de fils est passé au travers du grand peigne et des lisses dans un ordre très précis;

 

OURDISSAGE: les fils de chaîne sont enroulés parallèlement sur des billots (grosses bobines à joues en bois) dans un ordre précis.Le travail de l'ourdisseuse,opéraion commune à toutes les sortes de tissage, est très important. Une tension uniforme sans fils lâche facilitera le travail de la tisseuse. Plusieurs ensouples (billot rempli) seront nécessaires pour un même ruban.

 

TORDAGE :  un tour de main permet de nouer rapidement la chaîne aux fils d'enfilage. La chaîne est mise en place lorsque les fils sont tirés à travers les peignes et les lisses

 

RÉGLAGE : le gareur dispose le carton de l'article à tisser dans la mécanique Jacquard et procède aux différents réglages. Il installe les laitons autour desquels la trame va former des boucles où seront nouées les mèches lors de l'enjolivage.

 

TISSAGE DU GALON :  les canettes  préparées sont insérées dans la navette qui va déposer la trame à la croisure de la chaîne. entre chaque passage, le battant la fait "rentrer".Tout l'art de la tisseuse ou du tisseur  réside alors dans une surveillance vigilante pour anticiper les éventuels problèmes . Malgré tout si un défaut survient, la pièce est détissée afin de fournir un zéro défaut

un musée vivant où le passementier vous invite à domicile et vous met en marche un magnifique métier à tisser JACQUARD